Blog

Les grands photographes de rue prennent des photos pourries

Loin de vouloir renverser de leur piédestal les « noms vedettes » de notre profession, je souhaite au contraire démontrer que l’on peut apprendre tout autant des photos « ratées » ou « erreurs » que des bonnes. J’irais même jusqu’à dire que ces photos « pourries » séparent peut-être tout autant les meilleurs photographes du commun des mortels que leurs clichés les plus réussis.

Conversations visuelles avec Niall McDiarmid

Il y a quatre ans environ, j’ai découvert le travail de Niall McDiarmid. Au-delà du plaisir et de l’admiration que ses photos ont suscités chez moi, j’ai eu l’impression que ses clichés réunissaient plusieurs éléments qui faisaient défaut dans mon travail. Sa manière de mélanger les genres entre portrait et photographie de rue m’a tout de suite plu ; il exprimait quelque chose de concret qui allait au-delà de l’expression artistique personnelle.

Paris Photo

Je rentre juste d’un week-end entièrement consacré à la photographie dans la capitale française, dont le moment le plus marquant aura sans aucun doute été la visite de Paris Photo, la foire internationale annuelle de photographie où les plus grandes galeries du monde exposent leurs œuvres.

A la manière de Kenna et Metzker

Pour leur dernier sujet de l'année, j'ai demandé à mes élèves en Mastère 1 à l'ECV Nantes de réaliser deux photos Noir et Blanc, une dans le style de Michael Kenna et l'autre à la manière de Ray Metzker. Ce sont pour moi, deux photographes de référence, pour leur vision singulière en monochrome.

Faites le vide dans votre tête et laissez entrer la lumière

Au fil de ces journées d’isolement, j’ai progressivement pris conscience de la façon dont la lumière, suivant l’heure, transformait toutes ces choses qui nous entourent en objets de beauté. Ce ralentissement forcé m’a permis de vider mon esprit et d’aiguiser mon sens de la perception. Au sens propre comme au figuré, je voyais les choses sous une lumière neuve.

La photographie de rue sans les personnages

Pourquoi la photographie de rue devrait-elle forcément faire figurer des gens ? Bien d’autres aspects des paysages urbains fournissent matière au photographe. L'essentiel est de dévoiler l’inhabituel, dans l’ environnement ordinaire de nos vies urbaines, peu importe le sujet traité.

Une petite voix qui porte loin

Peut-être est-ce lié au fait que nous possédions tous deux des noms monosyllabiques, ou à celui que nous ayons essayé de promouvoir l’idée de la photographie de mariage documentaire dans les années 90. Toujours est-il que, depuis longtemps, j’ai senti une sorte d’âme sœur en la personne de Ben Smith.
Photographie couleur artistique, inspiration Hopper photo Tim Fox

Hommage à Hopper

De manière consciente ou inconsciente, comme nombre de photographes avant moi, j’ai été fortement nourri et influencé par l’oeuvre du grand artiste américain, Edward Hopper (1882 – 1967).